Réussir votre isolation

1.Avantages financiers

Le chauffage peut représenter, à lui seul, jusqu’à 75 % de la consommation d’énergie d’un logement et grever lourdement le budget de la famille. En 2013, la facture annuelle de chauffage représentait 900 € en moyenne par ménage. C’est sans compter, pour certains, les dépenses liées à la climatisation, elle aussi bien connue pour son grand coût énergétique et financier.

Des parois isolées et étanches à l’air permettent de réduire considérablement les consommations d’énergie et, par conséquent, de réaliser des économies financières substantielles. Il a ainsi été calculé que pour 1 € investi dans l’isolation du bâtiment, 7€ sont économisés en retour en dépenses de chauffage et de climatisation.

Ces économies se conjuguent de plus à des aides financières destinées à encourager les travaux de rénovation énergétique :

  • éco-prêt à taux zéro et autres prêts à taux avantageux,
  • Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE),
  • aides attribuées par des collectivités locales, par des fournisseurs d’énergie (certificats d’économie d’énergie) et par l’Anah (Agence nationale de l’habitat),
  • TVA à taux réduit pratiquée sous conditions pour certains travaux,

 

Renseignez-vous auprès d’un conseiller des Points Rénovation-info-service pour obtenir le meilleur financement.
http://www.renovation-info-service.gouv.fr/mes-aides-financieres

2.Valorisation du patrimoine immobilier

Les performances énergétiques d’un bien immobilier sont désormais des critères déterminants pour le futur acquéreur ou locataire. L’obtention d’un meilleur classement sur l’étiquette énergie du Diagnostic de Performance énergétique (DPE) garantit la valorisation de votre patrimoine. Vous le vendez ou le louez plus rapidement et à un meilleur prix.

3. Respect des réglementations

Pour les bâtiments neufs, c’est la réglementation thermique 2012 (RT 2012) qui s’applique. Celle-ci prévoit des limites de consommation énergétique à ne pas dépasser, dont un maximum de consommation globale de 50 kWh/m²/an. Elle fixe, par ailleurs, des exigences relatives au traitement des ponts thermiques et à l’étanchéité à l’air et impose un minimum de surface vitrée, une obligation de confort d’été et le recours aux énergies renouvelables.  Enfin, des considérations bioclimatiques devront nécessairement guider la construction du bâtiment. La RT 2012 remplace la RT 2005.

L’existant est, lui, encadré par deux réglementations : la réglementation thermique par élément et la réglementation thermique globale. La première s’applique lorsque des travaux sont réalisés sur des éléments du bâtiment existant et impose des minima de performance thermique de ces éléments. La seconde concerne les rénovations lourdes de bâtiments existants d’une surface hors œuvre nette supérieure à 1 000 m2, achevés après 1948, et définit un objectif de performance globale du bâtiment après rénovation.

4.Confort

Confort d’hiver et confort d’été : les bénéfices de l’isolation se mesurent et s’apprécient tout au long de l’année.

En hiver, une bonne isolation réduit les pertes de chaleur et supprime la condensation sur les parois.

En été, l’intrusion de la chaleur extérieure est fortement limitée et l’installation ou la mise en marche d’un système de climatisation n’est plus utile. Enfin, les nuisances sonores liées aux ondes émises par votre voisinage (voix, télévision, talons, …), par les équipements (robinetterie, chaudière, ascenseur, …) et par les trafics routier, ferroviaire et aérien sont largement atténuées.

5.Isoler pour sauver la planète

Le bâtiment est l’un des plus grandes postes de consommation d’énergie et d’émission de CO² :

  • Il est la deuxième source d’émission de gaz à effet de serre après les transports (soit 25% des émissions)
  • Il représente 46% de l’énergie consommée en France
  • Le chauffage compte pour 65% de l’énergie finale consommée dans les résidences principales.

 

Ces chiffres ne sont pourtant pas une fatalité. L’amélioration de la performance énergétique des bâtiments permettrait de réduire significativement leur consommation d’énergie et, partant, leurs émissions de CO². Des bureaux et logements bien isolés sont donc une priorité à l’heure de la lutte mondiale contre le réchauffement climatique.

Besoin d'assistance ou de conseils ?

Allô URSA vous répond du lundi au vendredi de 8h00 à 19h00